C’est quoi la mobilité durable ?

Le transport est actuellement au centre des plus grands débats sur l’environnement, et la mobilité durable également. Cette dernière est plus économe, plus saine et plus libre. En fait, elle englobe tous les moyens de transport tels que le covoiturage, les transports en commun, les voitures individuelles, mais pas uniquement… Voici les explications.

Pour faciliter le déplacement

La mobilité durable est une mobilité ne présentant aucun danger pour la santé publique et les biotopes. Elle respecte les nécessités du transport. En fait, il n’existe pas encore une définition mobilité durable, mais elle consiste simplement à choisir un moyen de déplacement plus économique et plus responsable. Vous pouvez, par exemple, opter pour la marche à pied, le vélo, le roller ou la trottinette. Ils rentrent tous dans la définition de la mobilité durable.

Ces divers moyens de transport sont également très économiques : ils ne polluent pas l’environnement, et sont très bénéfiques pour la santé. Ils sont adaptés à tous les âges. En plus, ils ne causent aucun problème : pas d’embouteillage ni de problèmes pour se garer ni d’encombrement au parking. Par exemple, la marche à pieds, lente ou rapide, elle convient pour les personnes désirant se prendre soin de leur santé physique et mentale. Elle ne coûte rien et elle est facile à pratiquer.

Moins de pollution et plus d’économie

Les moyens de transport en commun sont plus économiques, moins polluants et moins dévastateurs sur le plan environnemental. La couche d’ozone étant mieux préservée parce que l’effet de serre est réduit lorsque l’homme dégage moins de dioxyde de carbone. D’ailleurs, ils réduisent le nombre d’utilisateurs de voitures individuelles ainsi que les embouteillages.

Autres avantages, vous pouvez économiser sur le carburant. Vous pouvez aussi vous aérer la tête en lisant le journal ou un roman dans le métro, dans le train ou dans un bus. Côté bien-être, le stress causé par la conduite disparaîtra.

Le télétravail : une nouvelle alternative

Ne pas se déplacer pour aller travailler est aussi un geste non polluant et fait partie de la mobilité durable. Le télétravail qui est une conséquence de la révolution technologique et de la communication via internet. Comme travailler chez soi ne nécessite nullement de prendre la voiture, de dégager du carbone ou des polluants, c’est un autre moyen pour intégrer le camp de l’écomobilité. En plus, plus de transport en commun et de véhicule individuel équivaut à zéro pollution (dans le domaine des transports).

La livraison mutualisée : quels avantages ?
Quel moyen de transport choisir pour des vacances économiques ?